Belo Monte :
pétition du Cacique Raoni

A ce jour 502891 signatures.

Vérifier la validité de votre signature




Actualités

Barrages en Amazonie brésilienne : le gouvernement ne respecte pas son accord avec le peuple Munduruku et débute une opération militaire

Barrages en Amazonie brésilienne : le gouvernement ne respecte pas son accord avec le peuple Munduruku et débute une opération militaire

Source : Brasil de Fato
Des avions et des troupes de la Force Nationale sont à Jacareacanga, une municipalité du sud de l'état du Pará, pour garantir l'entrée de 130 techniciens dans le territoire indigène Munduruku qui feront les études nécessaires aux usines hydro-électriques de São Luiz do Tapajós et de Jatobá. Selon les représentants indigènes, les troupes effectuent des exercices de guerre, avec des vols en rase-mottes et leur positionnement en des points stratégiques de la ville..

Lire la suite

***

Le Ministère de la Culture du Brésil s'investit à renforcer la culture indigène

Le Ministère de la Culture du Brésil s'investit à renforcer la culture indigène

Source : Ministère de la Culture du Brésil

Une série de mesures visant renforcer la culture indigène a été annoncée ce mardi soir (23/07) par la ministre Marta Suplicy. Entre autres actions : l’amplification du réseau des Pontos de Cultura Indígenas (structures qui promeuvent la culture indigène) et l’association avec le Ministère des Communications qui assurera l’installation de 50 antennes GESAC afin d’amener internet à des lieux éloignés.

Lire la suite

***

Le chef Raoni se rend dans le Village Multi-éthnique de la Chapada dos Veadeiros et discute de la situation indigène au Brésil

Le chef Raoni se rend dans le Village Multi-éthnique de la Chapada dos Veadeiros et discute de la situation indigène au Brésil

Source : encontradeculturas.com.br
Le leader est reconnu et respecté mondialement pour son combat en faveur des droits au territoires et de la culture indigène.
Il circulait comme s'il connaissait déjà cet endroit, il interagissait avec les enfants et les Indiens comme si tous faisaient partie d'une grande famille.

Lire la suite

***

Demande d'audience au Pape François pour le chef Raoni Metuktire, signée par des représentants de mouvements indigènes du Brésildu Brésil)

Demande d'audience au Pape François pour le chef Raoni Metuktire, signée par des représentants de mouvements indigènes du Brésildu Brésil)

URGENT : Communiqué filmé du Cacique Raoni au pape François

Brasilia, le 21 juillet 2013

Très Saint Père,

Nous, dirigeants des peuples autochtones du Brésil, avons l'honneur de solliciter à Votre Sainteté – à l’occasion de votre venue au Brésil pour la Journée Mondiale de la Jeunesse, en juillet 2013 - une audience pour notre principal dirigeant, le cacique Raoni Metuktire qui est chargé de nous représenter.

Lire la suite

***

Le vote en urgence d'un projet de loi qui modifie la constitution menace gravement les droits des indigènes

Le vote en urgence d'un projet de loi qui modifie la constitution menace gravement les droits des indigènes

Source : Instituto Socioambiantal

Le parlement brésilien viole en ce moment même les droits des peuples indigènes en essayant de modifier en urgence la constitution afin de permettre au secteur privé de piller les terres des indigènes.

Urgent: le coup parlementaire contre les droits des autochtones est une grave menace à la Constitution brésilienne

Lire la suite

***

Manifestations générales, émeutes... - témoignage : "quand le Brésil se réveille"

Manifestations générales, émeutes... - témoignage :

Source : La Nouvelle République
Victor est un jeune ingénieur, originaire de Tours qui vit depuis quatre ans à Sao Paulo. Il était au cœur de l’une des manifestations de lundi. Témoignage.

Lire la suite

***

VIDEO - Monseigneur di Falco à propos de Belo Monte: "Nos regards sont tournés vers le Brésil"

VIDEO - Monseigneur di Falco à propos de Belo Monte:

Source : Le Point (lepoint.fr)
Au-delà de l'accueil des JMJ, puis de la Coupe du monde et des JO, l'évêque de Gap et d'Embrun s'inquiète pour le projet de barrage de Belo Monte. La vile de Rio de Janeiro sera au centre du monde dès le 22 juillet puisqu'elle accueille les premières JMJ du Pape François. "Mais va-t-on parler de l'Amazonie, et plus particulièrement du projet de barrage de Belo Monte abandonné dans un premier temps en 1989 et qui a refait surface sous la présidence de Lula ?" s'interroge monseigneur di Falco.

Lire la suite

***

ICI XINGÚ, AMAZONIE, UN MESSAGE DU PEUPLE KAYAPÓ AU GOUVERNEMENT BRÉSILIEN ET AUX PEUPLES DU MONDE ENTIER

ICI XINGÚ, AMAZONIE, UN MESSAGE DU PEUPLE KAYAPÓ AU GOUVERNEMENT BRÉSILIEN ET AUX PEUPLES DU MONDE ENTIER

MANIFESTE DU PEUPLE KAYAPÓ - village de Kokraimoro, 5 juin 2013.

Nous, 400 caciques et chefs Mebengôkre/Kayapós de tous les villages des Terres Indigènes Kayapó, Menkragnoti, Badjonkôre, Baú, Capoto/Jarina, Xicrin do Catete, Panará et Las Casas, situés dans les États du Pará et du Mato Grosso, et les caciques des peuples Tapayuna et Juruna de l'état du Mato Grosso, avons été réunis du 3 au 5 juin 2013 dans le village Kokraimoro-PA, sur la rive droite du fleuve Xingu.

Lire la suite

***

Occupation de Belo Monte : Les tribus indigènes s’engagent à résister aux barrages en Amazonie

Occupation de Belo Monte : Les tribus indigènes s’engagent à résister aux barrages en Amazonie

Source : Amazon Watch
Brasilia (Brésil) – Les manifestants indigènes ont refusé de quitter Brasilia après la tenue d’une réunion avec les hautes autorités cette semaine. En cause, le gouvernement brésilien qui persiste dans son projet de construction de grands barrages hydroélectriques.   

Lire la suite

***

Les indigènes de l’occupation de Belo Monte restent à Brasilia et se disent insatisfaits de la proposition du ministre

Les indigènes de l’occupation de Belo Monte restent à Brasilia et se disent insatisfaits de la proposition du ministre

Source : Movimento Xingu Vivo Para Sempre
Après la réunion avec le ministre, les indigènes qui occupaient Belo Monte affirment ne pas accepter que la consultation sur les usines hydro-électriques ne soit qu’une simple formalité, comme l’a laissé entendre la proposition du gouvernement. Deux avions de la FAB (Force Aérienne Brésilienne) ont décollé de la base de Brasilia pour le Pará en ce matin du mercredi 5 juin, mais ses passagers, 140 indigènes de six peuples des fleuves Xingu, Tapajós et Teles Pires, ont décidé de ne pas embarquer et resteront sur le Planalto Central. Le groupe est logé dans le Centre de Formation Vicente Cañas, à Luziânia (Goias), et discutera les prochaines actions lors d’une assemblée dans l’après-midi.

Lire la suite

***

Droit des peuples - Le combat sans fin des Indiens du Brésil

Droit des peuples - Le combat sans fin des Indiens du Brésil

Source : www.parismatch.com
Alors que le barrage controversé de Belo Monte est en pleine construction, les Indiens du Brésil ont été évacués par la force des terrains agricoles appartenant à des propriétaires terriens -un Indigène ayant même été tué par la police. Pendant ce temps, près de 150 membres de l'ethnie Munduruku sont actuellement reçus par le gouvernement brésilien. Une réunion qui ne suscite malheureusement que peu d'espoirs. 

Lire la suite

***

Belo Monte : lettre des peuples du Xingu qui ont quitté l'occupation du chantier pour aller protester à Brasilia

Belo Monte : lettre des peuples du Xingu qui ont quitté l'occupation du chantier pour aller protester à Brasilia

Après 17 jours de blocage du chantier pharaonique de Belo Monte et sous la pression des soutiens de plus en plus nombreux que recevaient les indigènes, le gouvernement brésilien, qui semble préférer l'emploi de la menace et de la force à la voie du dialogue, a affrété un avion militaire pour transporter à Brasilia près de 140 représentants des peuples du Xingu, menacés par la construction du projet que le monde entier décrie. La neuvième lettre que publie leur mouvement "Occupation de Belo Monte" et que nous reproduisons ici est pourtant claire sur un point : la lutte continue.

Lire la suite

***

Unité des opposants à Belo Monte : la lettre de soutien de la Ligue Ouvrière aux occupants indigènes du chantier

Unité des opposants à Belo Monte : la lettre de soutien de la Ligue Ouvrière aux occupants indigènes du chantier

Le complexe de barrages de Belo Monte, dont le chantier est actuellement bloqué par une action indigène, est un projet polémique à bien des égards. Les derniers événements ont souligné la focalisation générale des détracteurs du gigantesque ouvrage sur l'axe de la violation des droits des peuples indigènes, ceux-ci ne sont pourtant pas les seuls à être lésés. La différence c'est qu'aujourd'hui tous sont en train de se rassembler autour des occupants. La Ligue Ouvrière, loin de la problématique strictement indigène, exprime à son tour son soutien aux meneurs de l'action et appelle les ouvriers "à se solidariser avec nos frères Munduruku, Xipaya, Kayapó, Arara et Tupinambá, et se joindre à eux pour exiger la paralysie totale de Belo Monte." 

Lire la suite

***

Scandaleux : un Indien Terena est assassiné au Brésil par la police lors d’une action à Sidrolândia pour récupérer les terres de son peuple

Scandaleux : un Indien Terena est assassiné au Brésil par la police lors d’une action à Sidrolândia pour récupérer les terres de son peuple

Source : g1.globo.com
Selon la Police Fédérale, 17 indigènes ont été arrêtés lors d’une action à Sidrolândia. Un Indien est mort après la confrontation avec des policiers dans la propriété. Les indigènes de l’éthnie Terena ont quitté, dans l’après midi du jeudi 30 mai, la fazenda qu’ils occupaient depuis le 15 mai à Sidrolândia, à 70 km de Campo Grande. L’information a été confirmée par la superintendance de la Police Fédérale au Mato Grosso do Sul et par le coordinateur local de la Fondation Nationale de l’Indien (Funai), Jorge Antônio das Neves.

Lire la suite

***

Guerre contre les grands barrages au Brésil : les victimes de Jatobá apportent leur soutien aux occupants Munduruku de Belo Monte

Guerre contre les grands barrages au Brésil : les victimes de Jatobá apportent leur soutien aux occupants Munduruku de Belo Monte

L'Amazonie est peuplée de nombreuses communautés traditionelles qui ne sont pas uniquement indigènes. L'une de ces communauté, affectée par la construction du barrage de Jatobá, sur le haut Tapajós, se solidarise avec la lutte contre Belo Monte et les autres barrages du bassin amazonien et pour la réalisation des consultations préalables. 

Lire la suite

***

BELO MONTE - LES INDIENS AUX AUTORITÉS DU BRÉSIL : "Le massacre a été annoncé et seul le gouvernement peut l’éviter".

BELO MONTE -  LES INDIENS AUX AUTORITÉS DU BRÉSIL :

Depuis que Dilma Rousseff, élue en 2010, a assumé la présidence du Brésil, elle n'a pas jugé bon de rencontrer les représentants indigènes pour dialoguer. Pire, elle bafoue la constitution et les traités internationaux dont le Brésil est signataire et restreint les droits des peuples originaires (et d'autres populations brésiliennes). Le barrage de Belo Monte est devenu le symbole de la stratégie développementiste du gouvernement qui méprise les populations, les menace et les prive de leurs droits. Il est aussi devenu le symbole de la lutte des peuples amazoniens pour leur survie.

Lire la suite

***

"Gouvernement fédéral, nous revoilà !" : nouvelle déclaration du mouvement d'occupation de Belo Monte, de retour sur le chantier ce 27 mai 2013

Fonte : CIMI / Xingu Vivo
Ce lundi 27 mai 2013, le mouvement indigène "Ocupação Belo Monte" (occupation de Belo Monte), qui s'oppose à la construction des grands barrages hydroélectriques et notamment au plus tristement célèbre d'entre-eux, a repris l'occupation du chantier de Belo Monte. Le 10 mai dernier, les représentants indigènes qui le constituent avaient quitté pacifiquement le chantier qu'ils occupaient depuis 8 jours. Malgré les promesses gouvernementales, ils n'ont pas été reçus en audience pour dialoguer sur les projets de barrages prévus et en cours en Amazonie. La nouvelle lettre du mouvement (la septième) explique les raisons qui motivent la reprise de l'occupation, met en demeure le gouvernement de respecter la loi et demande à la présidente de venir dialoguer sur le sujet.

Lire la suite

***

Turquie : la conférence d'International Rivers met en évidence les impacts planétaires des grands barrages

Turquie : la conférence d'International Rivers met en évidence les impacts planétaires des grands barrages

Le Cacique Megaron Txcarramãe, neveu et successeur du Cacique Raoni et l'un des chefs de file de la résistance aux grands barrages hydroélectriques en Amazonie est actuellement en Turquie, accompagné de sa fille Mayalú, passionara de la jeune garde Kayapo prête à prendre la relève des combats pour les droits des indigènes. Ils participeront le 18/05/2013 à une conférence de presse sur les problématiques liées aux grands barrages, tel ceux de Belo Monte (Brésil) et Ilisu (Turquie), et plaideront une fois de plus pour la défense de leurs terres contre l'expansion industrielle irraisonnée du Brésil de Dilma Rousseff, et plus largement contre des industriels qui font la promotion des grands barrages dans le monde.

Lire la suite

***

Pérou : une compagnie pétrolière canadienne menace la survie du « peuple du jaguar »

Pérou : une compagnie pétrolière canadienne menace la survie du « peuple du jaguar »

Source : theecologist.org
Une fois encore, le gouvernement péruvien a échoué à garantir les droits de ses citoyens autochtones. Si l’on tient compte des événements passés, il n’est alors pas surprenant que les Matsés craignent pour leur protection et celle d’autres tribus voisines.  

Lire la suite

***

L’ex-dictateur du Guatemala Rios Montt reconnu coupable de génocide contre les peuples indigènes

L’ex-dictateur du Guatemala Rios Montt reconnu coupable de génocide contre les peuples indigènes

Source : Reuters
GUATEMALA CITY – L’ex-dictateur guatémaltèque Efrain Rios Montt a été reconnu coupable vendredi 10 mai 2013 de génocide et de crimes contre l’humanité durant la période la plus sanglante de la guerre civile, qui a sévi 36 ans dans le pays. Il a été condamné à 80 ans d’emprisonnement. Une sentence applaudie par les centaines de personnes ayant envahi la salle d’audience et accueillie au chant de « Justice ! » tandis que Rios Montt recevait une peine d’emprisonnement de 50 ans pour l’inculpation de génocide, majorée de 30 ans pour crimes contre l’humanité. 

Lire la suite

Voir les articles archivés