Belo Monte :
pétition du Cacique Raoni

A ce jour 502891 signatures.

Vérifier la validité de votre signature




Actualités

Le Cacique Raoni rencontre le député Nilson Leitão, fossoyeur des peuples indigènes du Brésil

Le Cacique Raoni rencontre le député Nilson Leitão, fossoyeur des peuples indigènes du Brésil

Le Cacique Raoni et le député Leitão tenant le message : "démarcation des terres indigènes maintenant!" - Photo : Kamikia Kisedje

Emblème à lui seul de la consternante indécence politique en cours avec les assauts violents envers les droits des peuples indigènes par les textes en délibération actuellement au Brésil, le député Nilson Leitão a toutefois reçu le Cacique Raoni, accompané d'une délégation importante délégation Kayapo, ce mercredi 18 novembre 2015. La scène a été filmée par le cinéaste indigène Kamikia Kisedje.


Le député Nilson Leitão du PSDB (Parti Social Démocrate Brésilien) est président de la commission de la PEC 215, ce fameux amendement constitutionnel qui est en passe d'être voté après quinze ans de mobilisation indigène et va permettre aux grands propriétaires terriens d'avoir tout pouvoir (révisions, démarcation, implantation de barrages...) sur les terre indigènes, qui recouvrent les derniers environnements naturels protégés du Brésil. Rappelons que ces terres, dont la plupart sont situées en Amazonie, participent à la sécurité climatique de la planète. Leitão est aussi rapporteur de la commission d'investigation de la FUNAI, dont l'objectif non avoué est de fragiliser cet organisme d'Etat dédié aux questions indigènes, ce qui soulève l'inquiétude et le rejet généralisés des indigènes au Brésil. Ce mercredi 18/11/15, le député à reçu tout sourire le Cacique Raoni et les guerriers Kayapo des Etats du Mato Grosso et du Para qui l'accompagnaient. Tous ont fermement dénoncé les deux projets portés par le politique, qui a eu l'outrance de prétendre qu'ils n'affecteraient en aucun cas les territoires et le mode de vie traditionnel des indigènes. A l'issue de la réunion, Leitão a proposé d'organiser une réunion avec les peuples autochtones pour " faire acte de pédagogie sur le projet PEC 215."

Les Kayapos l'ont fait poser avec un message indiquant "démarcation immédiate des terres indigènes". On pourrait presque en rire (jaune) si ce qu'est en train de faire cet homme, qui a entre ses mains deux projets capables d'accélérer la disparition des peuples indigènes, nos gardiens à tous, ne relevait pas de la tragédie. Derrière les sourires hypocrites, les poignées de mains et les photos souvenir, ce type de personnage, triste illustration d'une classe politique brésilienne corrompue jusqu'au bout des ongles, est en train de menacer l'avenir de la planète et de l'humanité bien plus efficacement que les terroristes djihadistes.

NON A LA PEC 215 !

Date de l'article : 20/11/2015

Auteur de l'article : Gert-Peter BRUCH

Retour