Belo Monte :
pétition du Cacique Raoni

A ce jour 502891 signatures.

Vérifier la validité de votre signature




Actualités

Victoire pour le fleuve Xingu : la licence d'exploitation de Belo Monte refusée

Victoire pour le fleuve Xingu : la licence d'exploitation de Belo Monte refusée

Source : Amazon Watch
Nous (Amazon Watch, ndt) vous récemment fait la demande à la communauté internationale d'exhorter l'agence de protection de l'environnement brésilienne (IBAMA) à rejeter la demande du consortium Norte Energia de la licence d'exploitation pour le complexe de barrages de Belo Monte.

C'est une victoire sensationnelle pour la cause sociale et environnementale - et c'est en partie grâce aux milliers d'entre vous qui ont pris part à l'action -, ça a marché! Hier (le 22 septembre, ndt), la décision de l'IBAMA a pour effet de paralyser le projet de méga-barrage, en conséquence de ses violations flagrantes de la loi, ce qui épargne la ville d'Altamira et ses environs de l'immersion dans les eaux des réservoirs du barrage, du moins jusqu'à nouvel ordre.

Cela fait maintenant plus de 5 ans que la première licence (de construction, ndt) a été accordé à Belo Monte. En dépit des innonbrables déboires dans la bataille pour protéger ce précieux bassin du Xingu, la décision rendue hier est une victoire pour la justice, qui se doit d'être célébrée par tous.

Les experts de l'IBAMA n'ont eu qu'à ouvrir les yeux et attester de la spirale Belo Monte qui plonge dans le chaos le fleuve Xingu et ses riverains. Mais surtout, la voix commune des organisations locales et de leurs soutiens nationaux et internationaux a indubitablement pesé sur la balance pour conduire l'institution à la bonne décision. Alors que l'innondation de Belo Monte était imminente, de nombreuses campagnes, dont celles d'Amazon Watch, on appelé l'IBAMA à cesser d'accorder ses licences, ce qui fait la démonstration de la ténacité du Movimento Xingu Vivo para Sempre (Mouvement Xingu vivant pour toujours) et de ses alliés de par le monde.

D'après les rapports, l'IBAMA a basé son jugement sur une analyse minutieuse d'une liste de mesures socio-environnementales indispensables à l'obtention par Norte Energia, de cette permission (sous forme de licence), pour avoir le droit de remplir les réservoirs de Belo Monte et commencer à produire de l'électricité. Anticipant l'approbation de cette licence pour la mi-septembre, Norte Energia accélérait son rythme dans la préparation de l'innondation massive de la région, rasant des quartiers entiers à Altamira sans garantie préalable de compensations - dont le relogement - pour les habitants déplacés, et déboisant à blanc plus de 400 iles fluviales de la forêt du Xingu, afin de pouvoir submerger le tout dans un réservoir d'eaux stagnantes. Cependant les espoirs du consortium se sont heurtés cette semaine à la réalité de ses irresponsabilités criminelles, reconnues publiquement.

Le directeur du processus de licence Thomaz Miazaki a expliqué la décision de l'IBAMA en citant les "obligations en attentes" auxquelles le consortium reste tenu. Ces obligations comportent l'assurance d'instalations sanitaires de base, de santé et l'achèvement des projets de relogement, en plus de la construction d'une série de ponts qui doivent permettre aux populations déplacées de traverser les canaux artificiels du barrage quand les eaux baigneront les terres inondables de la région.

Cette décision de dernière minute place Norte Energia et les ténors du gouvernement de Dilma Rousseff devant un sérieux dilemme : respecter les obligations longtemps bafouées permettant de diminuer les impacts désastreux de Belo Monte ne sera pas seulement très cher à payer, mais pourrait aussi continuer à retarder le projet de longs mois supplémentaires. Dans le même temps, l'impunité injustifiée à laquelle Norte Energia s'était accoutumée a subit un revers considérable qui a enfin replacé l'IBAMA dans son rôle en tant qu'institution de garant élémentaire des standards environnementaux et sociaux brésiliens.

Cette décision ne doit pas être négligée par les principaux responsables du gouvernement comme il l'ont fait par le passé. Quoi qu'il arrive, nous continuerons résolument le combat avec nos alliés indigènes locaux qui demandent justice. Quels que soient les mensonges à venir, aujourd'hui les habitants du Xingu célèbrent le triomphe de la responsabilité sur l'impunité. Xingu Vivo Para Sempre!


© Amazon Watch / traduit de l'anglais par Mathieu Bonnet / lien vers l'article original

Date de l'article : 22/09/2015

Retour