Belo Monte :
pétition du Cacique Raoni

Suivez les actualités de Raoni sur Facebook

Revue de presse

05/05/2010 - Article de Romandie News

Le chef indien Raoni en France pour défendre l'Amazonie contre un barrage

PARIS - Le chef indien Raoni a appelé mercredi la France, l'un des plus proches alliés du président brésilien Luis Inacio Lula Da Silva, à soutenir son peuple qui s'oppose à un projet de barrage géant en Amazonie.
Rendu célèbre par le soutien que lui a apporté le chanteur Sting en 1989 pour la protection de la forêt amazonienne, Raoni dit avoir été "envoyé par toutes les communautés indigènes de la région des Kayapos, avec la mission de trouver des soutiens et des fonds pour protéger la forêt".

Selon lui, "3.000 guerriers" sont prêt à prendre les armes et attendent de "voir s'il est possible de négocier avant de se battre" contre le projet de barrage.

Après 20 ans de controverses, la justice fédérale brésilienne a donné son feu vert le 16 avril à la construction du barrage de Belo Monte sur le Rio Xingu qui deviendra en 2015, date prévue de son inauguration, le troisième plus grand barrage hydroélectrique au monde (11.000 MW).
Le barrage, un investissement de 8,2 milliards d'euros, doit noyer 500 km2 de terres. Les travaux débuteront au plus tard en septembre.
"Depuis toujours, j'empêche mon peuple de se battre, mais je suis très préoccupé et très inquiet maintenant", confie à l'AFP le chef indien, coiffé de plumes de perroquet jaunes et rouges, le torse couvert d'une peinture de guerre, et un impressionnant labret (disque en bois) dans la lèvre.
Les Kayapos sont un peuple indigène du Brésil amazonien vivant dans les Etats du Mato Grosso et du Para. Il compte 6.800 membres aujourd'hui répartis en plusieurs tribus, selon Jean-Christophe Dutilleux, co-auteur de "Mémoires d'un chef indien", livre pour lequel les deux hommes sont également en promotion.
La tournée du chef indien doit se poursuivre par une rencontre jeudi avec Jacques Chirac, ancien président de la République, mais aussi avec des élus de droite et de gauche ou encore le patron de Renault Carlos Ghosn (qui est né au Brésil) mercredi.
Le chef Raoni n'a fait aucun commentaire sur une éventuelle entrevue à l'Elysée.
Raoni avait obtenu le soutien du chanteur Sting et s'était rendu célèbre en entreprenant un tour du monde avec un chef Sioux (Corbeau Rouge) qui l'avait amené à rencontrer Jacques Chirac (alors maire de Paris), François Mitterrand, (alors président de la République) et, plus tard, le Prince Charles, le roi Juan Carlos, le pape Jean-Paul II.
(©AFP / 05 mai 2010 18h05)

Date de l'article : 10/06/2010

Retour